Comment bien choisir ses chaussures de trail-running ?


La course à pied en sentiers, aussi appelée trail-running, est un sport en plein essor qui présente des spécificités par rapport à la course à pied sur route. L’une d’entre elle, et non des moindres, concerne la chaussure que l’on va utiliser. En effet, celle-ci doit permettre d’adhérer au terrain et de vous protéger des éventuels obstacles comme les cailloux ou les racines. Voici nos meilleurs conseils pour bien choisir votre chaussure de trail.

 

Qu’est-ce qu’une chaussure de trail ?

 

Il s’agit ni plus ni moins que d’une chaussure de course à pied faite pour aller courir dans les chemins. On est donc entre la running à semelle lisse taillée pour le bitume et la chaussure de randonnée. Ainsi, elle possède une semelle dotée de petits crampons pour ne pas glisser sur la terre, la boue, les cailloux, la neige… Elle va en général avoir un pare-pierre à l’avant pour protéger vos orteils des cailloux. Elle est donc très souvent un peu moins légère et plus rigide qu’une chaussure de route, même si ce n’est plus toujours le cas à présent.

 

Quels critères prendre en compte dans le choix de votre chaussure de trail ?

 

Les caractéristiques à prendre en compte dans le choix de votre chaussure de trail sont multiples. Voici les principaux :

  • le confort : cela reste le critère principal. Une bonne chaussure est avant tout une chaussure dans laquelle vous vous sentez bien. Elle ne doit pas être trop serrée ni trop large, trop petite ni trop grande. Vous devez compter au moins un demi à un centimètre de marge à l’avant de vos orteils afin que ceux-ci ne touchent pas le bout, s’ils gonflent à l’effort ou dans les descentes, afin de ne pas abimer vos ongles ;
  • l’adhérence : si vous courez essentiellement sur des chemins secs et peu techniques, un grip léger suffira. En revanche, si vous allez souvent sur des terrains gras, il vous faudra des crampons plus importants (+/- 4 à 5 centimètres). La qualité de la matière de la semelle va aussi compter, par exemple celles en Vibram sont connues pour bien adhérer sur le rocher et bien résister à l’abrasion ;
  • le poids : c’est un paramètre important si vous cherchez la performance, néanmoins ne sacrifiez pas le confort ou d’autres critères pour gagner quelques grammes… ;
  • l’amorti : celui-ci va beaucoup dépendre de votre façon de courir, de votre passif, des distances sur lesquelles vous courez… En général, plus celles-ci sont longues et plus vous aurez besoin d’un amorti important. Néanmoins, si vous vous adaptez progressivement à courir avec des chaussures plus minimalistes, vous n’en aurez pas nécessairement besoin.

Il y a beaucoup d’autres éléments à prendre en compte comme la rigidité, le drop, la durabilité, le prix, etc. Pour en savoir plus et trouver la chaussure de trail qui répond à votre besoin, nous vous conseillons le site chaussure-trail.com.