Est-ce que le kitesurf muscle bien le corps ?


 

 

Quand on est sportif, on a souvent l’habitude de s’entraîner en salle de sport. Aujourd’hui, on vous invite à observer le kitesurf, un sport à l’air libre, mais avec les vertus d’une musculation.

 

À propos du kitesurf

 

Le kitesurf est à la fois un sport de glisse et un sport nautique pratiqué sur les plans d’eau stables ou perturbés. Il consiste à glisser sur l’eau à l’aide d’une planche tractée par une aile appelée aussi voile. Des lignes de traction relient l’aile au harnais qui est attaché sur les hanches du kitesurfer. Enfin, ce dernier pilote l’ensemble du matériel à l’aide d’une barre.

 

Est-ce que le kitesurf muscle bien le corps ?

 

Le kitesurf, un équivalent du soulevé de terre aquatique

Le kitesurf implique des exercices similaires à ceux d’un soulevé de terre. Bien que ces deux disciplines se pratiquent dans des endroits très différents, il se trouve qu’ils stimulent les mêmes muscles du corps. Pour le soulevé de terre, on utilise des haltères ou un élastique. En kitesurf, quand le corps et les bras essaient tant bien que mal à dompter la voile, cela équivaut au soulèvement d’haltères.

 

Le kitesurf muscle sollicité

À chaque séance de kitesurf, l’ensemble de la musculature est mise à l’épreuve. Les pectoraux, les dorsaux, les obliques des abdominaux et les muscles du bras sont sollicités en maniant la voile. Les adducteurs, les ischios-jambiers, les grands fessiers sont en contraction pour soutenir le poids du corps et le maintien de l’équilibre. Tous les muscles sont sollicités, et cela permet la prise de masse musculaire tout comme en soulevé de terre. En outre, tous les mouvements doivent être exécutés de façon à protéger la colonne vertébrale. Il faut garder un dos bien droit le long de l’exercice pour éviter le mal de dos. Les genoux, les bras et le torse sont ceux qui doivent prendre toutes les tensions. Avec les tractions provoquées par l’aile, d’autres muscles profonds que l’on n’imagine pas sont engagés. C’est ainsi que les courbatures sont fréquentes dans les premières séances de kitesurf pour débutant. Pour les éviter, il convient de procéder à un échauffement avant, et des étirements après le kitesurf. Au vu de ces explications, on dirait alors que le kitesurf est une combinaison de :

  • fitness ;
  • gainage ;
  • musculation ;
  • endurance ;
  • cardio ;
  • pilates ;
  • crunch ;
  • abdominaux.

Les autres mouvements en similarité avec le soulevé de terre sont :

  • flexion du genou ;
  • jambes écartées ;
  • mains en pronation ;
  • nuque à l’horizontale ;
  • contractions de plusieurs muscles ;
  • bras tendus ;
  • dos non incliné.

Les bienfaits du kitesurf

Pratiquer du kitesurf permet d’avoir un ventre plat, une taille affinée. Ensuite, il aide à brûler des calories, et raffermir la peau, et élimine ainsi les cellulites. En outre, le kitesurf :

  • favorise le métabolisme ;
  • aide à sculpter le corps ;
  • aide à tonifier les muscles ;
  • corrige les postures ;
  • aide à perdre du poids ;
  • travaille les muscles.

Enfin, les autres muscles et partie du corps travaillés lors d’une session de kitesurf sont :

  • les mollets ;
  • les biceps ;
  • les triceps ;
  • les quadriceps fémoraux ;
  • les deltoïdes ;
  • la ceinture abdominale ;
  • les paumes ;
  • les talons ;
  • les poignées ;
  • les muscles articulaires ;
  • l’ensemble du bas du corps ;
  • l’ensemble de la chaîne postérieure.

Les résultats seront tangibles à force de faire des exercices de kitesurf à plusieurs répétitions.

Alors, après ces réflexions et commentaires, faire un peu de kitesurf vous tente ? Il est vrai, et on vous l’accorde, qu’on peut bien être séduit à essayer le kitesurf. Cependant, c’est un sport qui ne se pratique pas à la légère. Il nécessite un apprentissage et on y arrive en se fiant à un coach expérimenté. Vous pouvez consulter des moniteurs experts en la matière auprès des écoles du réseau prokite.

Apprendre le kitesurf au sein des écoles du réseau Prokite

 

La plupart des écoles Prokite longent les littorales ouest et sud de la France. Vous aurez besoin d’une formation d’au moins une semaine pour assimiler les techniques de base. Passé cette période, vous serez à même de pratiquer petit à petit le kitesurf en toute autonomie et en toute sécurité.

 

À noter qu’il est formellement déconseillé d’apprendre tout seul le kitesurf lorsqu’on est débutant. Il faut toujours compter sur l’aide des instructeurs diplômés comme ceux du réseau Prokite. Ces professionnels peuvent vous dispenser des cours collectifs ou particuliers.

Alors, si vous voulez changer un peu en termes de sport, n’hésitez pas à consulter l’une des écoles de Prokite. En plus, pour bénéficier de tous les bienfaits du kitesurf cités plus haut, vous savez maintenant comment y parvenir.