Les impacts de l’utilisation du vélo


Contre le réchauffement climatique

 

Les gaz à effet de serre ont progressé au cours de ces dernières années à cause des transports, qui est le premier émetteur de ces gaz. Pour une bonne raison, l’utilisation du vélo est la seule qui ne consomme pas la moindre goutte de carburant et ne présente pas d’impact négatif sur le climat.

L’utilisation du vélo : aucune nuisance sonore

 

Une bicyclette ne produit aucune nuisance sonore au sein de l’environnement, il contribue à la préservation de celui-ci. L’automobiliste utilise la climatisation ou le chauffage, mais par contre, à vélo, le cycliste crée un contact avec la nature. Comme en pratiquant la marche, vous devenez plus attentif en remarquant les fleurs, en respirant de l’air frais et en entendant les oiseaux. Essayez un vélo en pleine montagne si voulez vivre cette expérience.

 

Le vélo, un petit temps pour soi

 

Pédaler vous permettra d’avoir un temps pour réfléchir, vous concentrer ou vous détendre pour avoir la paix. Le corps pédale et l’esprit s’envole… En effet, il renforce :

  • votre cœur ;
  • vos muscles ;
  • et votre capacité respiratoire.

La bicyclette est bonne pour la santé

En se déplaçant à vélo, vos sens et vos réflexes sont tous les deux activés. Si vous roulez régulièrement, il favorise la libération d’endomorphine.

Un mode de transport économique

Le calcul est probant si vous voulez acheter une bicyclette par rapport au prix global d’une voiture. Vous pourrez faire des économies tout en profitant de la nature.