Ostéopathie et sport : pourquoi l’ostéopathie peut soulager les douleurs musculaires ?


Vous êtes un sportif et vous souffrez souvent de douleurs musculaires ? Votre médecin vous a sans doute déjà conseillé de prendre rendez-vous chez un ostéopathe pour les soigner. En effet, l’ostéopathie et le sport vont de pair. D’ailleurs, c’est la raison qui explique que de nombreux ostéopathes collaborent avec des fédérations afin d’accompagner les sportifs au quotidien.

 

 

Le traitement ostéopathique et les douleurs musculaires

Tout d’abord, il faut savoir que pour traiter ses patients, l’ostéopathe ne se sert d’aucun équipement spécifique comme tout autre professionnel de la santé. En effet, il opère uniquement grâce à ses mains, d’où on qualifie l’ostéopathie de médecine manuelle. Grâce au toucher et à la palpation, le praticien détecte la source de la douleur et peut la soulager.

Les douleurs musculaires se divisent en deux : les douleurs chroniques et les douleurs aigües. Dans le premier cas, elles sont causées par des tensions musculaires au niveau du dos, qui causent un réel inconfort, tout en provoquant des douleurs. Le rôle de l’ostéo, dans ce cas, c’est de détendre les muscles pour que le corps puisse se repositionner justement. L’objectif est d’éviter que ces troubles ne réapparaissent.

Dans le second, les douleurs peuvent provenir d’un spasme musculaire, d’une contracture ou encore d’une élongation à cause d’un mouvement trop brusque. Durant les consultations, l’ostéopathe va faire en sorte de favoriser la cicatrisation musculaire tout en aidant vos muscles à la détente.

 

 

Pourquoi faire appel à un ostéopathe agréé ?

L’ostéopathie est une branche de la médecine qui est désormais agréée. Elle est en pleine expansion à l’heure actuelle, si bien que de nombreux étudiants s’inscrivent dans une école supérieure. En peu de temps, plusieurs ostéopathes ont ouvert leurs cliniques, et même tellement qu’il est possible de dire que le marché tend à la saturation.

Or, comme dans de nombreux autres domaines, des charlatans veulent se faire passer pour des ostéopathes afin de profiter de la rémunération intéressante de la profession. Ils vous proposent de soulager vos douleurs, alors qu’ils n’ont par exemple jamais suivi une formation pratique. Pour éviter de vous faire avoir, renseignez-vous bien sur la clinique en question. Elle doit avoir l’agrément du Ministère de la Santé pour pouvoir exercer. De même, le praticien doit être en possession du DO ou Diplôme d’Ostéopathe.

 

 

Comment devenir ostéopathe ?

Si vous aimez la thérapie manuelle ou que vous voulez tout simplement suivre la tendance et devenir auto entrepreneur à l’issue de vos études, la formation en ostéopathie vous intéresse sans doute. De nos jours, les établissements de formations sont de plus en plus nombreux, donc vous ne devrez avoir aucun mal à trouver. Cela dit, la formation coûte assez chère, donc il faut bien se préparer de ce côté si vous voulez devenir ostéopathe. Pour vous donner une idée, une année de formation coûte aux environs de 5 000 euros.

La formation initiale compte 4 860 heures de cours, durant lesquelles les étudiants devront suivre une formation théorique sur l’anatomie, la sémiologie… Par contre, ils devront aussi procéder à la pratique clinique sur de vrais patients et sous la tutelle d’une bonne équipe pédagogique, de façon à ce que dès l’obtention du titre d’ostéopathe, ils puissent songer à la création d’entreprise et se mettre à leur compte.

C’est pourquoi l’école d’ostéopathie doit posséder une clinique en son sein. Pour choisir plus facilement, rendez-vous aux journées portes ouvertes où prennent souvent part certaines écoles d’ostéopathie dès l’obtention de votre baccalauréat. Vous pourrez en profiter pour choisir un Institut de formation et même vous renseigner sur les documents nécessaires en vue de constituer votre dossier de candidature. A cette occasion, vous pourrez aussi déjà décider si vous voulez plus tard poursuivre en ostéopathie animale ou bien en ostéopathie du sport par exemple.